Archives de la catégorie ‘Geek’

Comme beaucoup et peut être plus, je n’en suis pas a mon premier téléphone portable… Rétrospective de plus de dix ans de mobilité…

Tout à commencé en 1998…

Philips Diga (les premiers OLA)

Puis un Panasonic GD 50

Un téléphone que l’on pouvait enfin mettre dans la poche : Le Nokia 3210

En 2001 le Siemens C35 I

Un « Pocket » L’Alcatel One Touch 511

Place à la couleur (enfin aux 256 couleurs…) avec l’Alcatel One Touch 353

Toujours chez Alcatel, le One Touch 565, mon premier téléphone avec APN

En 2005 mon premier clapet un Sharp GX25 (gardé une semaine car volé… et c’est le seul pour l’instant…)

Le Motorola V360

En 2006 mon premier Slider avec le Samsung  E860

Puis le Samsung E900

Mon premier tactile, le LG Viewty KU990

Déçu du tactile, je reviens vers un Slider avec Le Sony Ericsson W910 i

Et puis comme beaucoup, je cède à la pression commerciale avec l’IPhone (3G 16Go)

Mais pour terminer je choisi la sobriété mais l’efficacité avec le BlackBerry Bold 9700

Séduis par la marque je me prends même un Curve 8520 pour un usage professionnel…

Voila…. c’est comme cela que s’achève une saga de près de 12 ans de mobilité, étant passionné j’ai toujours considéré ces appareils comme bien plus que des téléphones… une partie de moi…

Publicités

Nous sommes en 2010… Jusque là tout va bien ! Sauf en ces belles années un problème de taille apparaît (même si cela n’est pas forcément nouveau) nous passons nos journées et nos nuits connectés !!
Après tout, nous avons tout déjà prononcé cette belle phrase : comment faisait-on avant ?

Lorsque l’on repense ne serait-ce qu’une minute à la quantité de mails que l’on reçoit (pro et perso) le nombre de fois où l’on scrute son portable (on débloque le clavier… on le rebloque…. et on est content…), et le nombre de recherches sur notre ami GroGle (parce que s’il existe bien quelqu’un de fidèle sur cette terre c’est bien lui !! ) : c’est effarant !

Je suis le premier, à ne plus pouvoir vivre sans internet et sans mobile… Comme beaucoup partir chercher du pain sans mon portable est comme sortir nu dans la rue… une sensation de manque, de mal-être, comme si je n’existait plus…

Et on en rajoute…. maintenant tout est mobile…on surf, on contrôle son blog, on chat avec ses amis et si on en a pas on peut même en trouver !

Si je devait expliquer tout cela à ma grand mère… non seulement cela prendrait des plombes mais elle me rigolerait sans doute au nez.

Mais jusqu’où cela peut-il encore allez ? En fait elle est flippante cette question ??

Je pense que la personne qui va investir dans la création d’un centre de désintoxication pour les accrocs de la mobilité va bientôt gagner beaucoup d’argent…